Recherches

Nous sommes en processus de recherche sur 50% de notre temps. D'une part, nous travaillons en amont afin de créer les modules de formation qui correspondent à vos besoins, d'autre part nous participons régulièrement à des colloques ainsi qu'à des séminaires. Nous donnons également des conférences et animons des ateliers où nous apportons notre expertise.
Extraits du résumé de l’intervention du 30 novembre 2012

Voyage, autoformation aux prises de trois dimensions personnelles, sociales et interculturelles

Par Pierre Willaume consultant en ingénierie de formation,
Dans la pratique de consultant en ingénierie de formation on constate que le terme interculturel est aux prises avec trois dimensions très différentes. Un interculturel / interpersonnel naturellement présent dans tous nos échanges avec l’autre ; un interculturel issu de divers  milieux sociaux culturels; on peut s’interroger sur ce que recouvre spécifiquement l’interculturel dit culturaliste issu de deux pays différents. Ces thèmes se superposent, s’interpénètrent et interagissent. Il semble opportun de les expliciter et de constater comment ils modifient l’autoformation par l’autre.
Les relations interpersonnelles sont majoritairement tributaires du caractère propre et de l’histoire de vie (G Pineau 1998) mais également de plusieurs modes de fonctionnement cérébraux (Roger W. Sperry, Paul D. Mac Lean) et de l’usage des quatre canaux mnésiques. Il est essentiel de repérer ses modes de fonctionnement, prépondérance globale ou logique et de savoir passer volontairement d’un mode à l’autre en fonction de l’activité. Il convient d’être en mode global intuitif pour découvrir, et, de se positionner en mode logique pour reproduire ce que l’on sait déjà. De même chacun présente un classement mnésique. On distinguera essentiellement les visuels auditifs et la méthode audiovisuelle prônée par Gubérina si présente dans le système éducatif académique......
L’interculturel social est aussi une composante incontournable de nos relations humaines. Nous avons reçu de nos parents et de vecteurs sociaux tels que l’école, les associations, les médias, la religion... des règles, repères et valeurs qui ont participé à notre éducation en dessinant des cadres de références. L’adulte redéfinira ses cadres de références par des choix. Ces valeurs et normes se superposent aux modes interpersonnels et l’inter socioculturel se révèle très présent dans nos rapports sociaux professionnels.
L’interculturel culturaliste comment se différentie-t-il des autres composantes ? Il pourrait prendre sa source dans la différence de langue maternelle. On sait que le bébé utilise sa langue maternelle pour organiser sa structure mentale qui constituerait le premier marquage culturel dans les zones de Broca et Wernicke. Les relations à soi, à l’autre, au temps, à l’espace, à la règle, à l’exception... régulièrement admises comme les bases de l’interculturel dépendent de cette structure mentale. La différence de structure mentale serait à l’origine de l’interculturel culturaliste.
Ces trois dimensions de l’inter : personnel, social et culturel interagissent en créant des parcours d’autoformation différents : .....
Ces interactions créent de multiples chemins d’autoformation différents.... Le taux d’informations et les contextes interculturels rendent l’expérience déstabilisante....
Plusieurs expériences multiplient les facettes et concourent à cette voie de l’autoformation existentielle car chacun est l’auteur et l’acteur de sa vie.


Nos modules de formation Passerelle interculturelle et Coaching linguistique ont été primés au Concours Innovation d'Expolangues Paris en 1993 et 1994 :

Pierre Willaume est membre du Groupe de Recherche en Auto Formation GRAF, avec Gaston Pineau : références